Le Bout du Monde

Le village a beau être en cul-de-sac

Dans le labyrinthe des haies du bocage

Perché sur un podium à l'abri des attaques

Douillettement lové dans un méandre sage

Le progrès s'immisçait à travers les chemins

Arrachait haies et vignes, creusait des fossés

Entre l'homme et la certitude du lendemain

Finissait d'enfouir son véritable passé.

Tout le monde ne le voyait pas d'un bon oeil

Ne l'entendait pas forcément de cette oreille

Les anciens gentiment rabaissaient leur orgueil

Reniant ce qu'ils avaient défendu la veille.

Entre le mutisme réprobateur du père

Et la fierté complaisante du paysan

Il fallait augmenter la surface des terres

Enfin devenir un véritable exploitant.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×