Attaque à la coque tôt le matin

Attaque à la coque tôt le matin

J’ai des hallucinations

Le tic-tac de mon réveil

Un avion à réaction

Coupe un rayon de soleil.

Sur la maison que les volets giflent

Les cris des voitures qui se dévorent

Malgré le chien que son maître siffle

La pluie me rassure, l’orage m’endort.

L’alerte de l’angélus qui sonne

Lance une dernière sommation

A la résistance de mes neurones

Vibrants de mon imagination.

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×